Le seul État insulaire de l’Australie est souvent comparé à la Corse pour nous français tant son paysage tranche avec celui du reste du continent Australien. La Tasmanie est réputée pour ses étendues sauvages classées au patrimoine mondial de l’UNESCO ainsi que pour sa faune et sa flore unique.

En une semaine, nous avons dû faire des choix sur les lieux à visiter et nous avons décidé d’explorer la côte est, de Launceston jusqu’à Hobart. Nous vous emmenons sur la plus grosse île d’Australie, aux pays des diables, des serpents et des manchots !

Infos Pratiques

Quand Partir ?
Éviter l’hiver (dans l’hémisphère sud) généralement froid et pluvieux. Privilégier une visite entre décembre et mars ou les températures sont les plus élevées et le temps généralement plus stable. Nous sommes partis fin mars malgré quelques averses le temps était agréable.

Combien de temps ?
Au moins une semaine si vous suivez notre itinéraire, comptez facilement deux semaines si vous voulez faire le tour de l’île.

Transport
La location d’une voiture ou d’un van est très fortement recommandée pour pouvoir se déplacer facilement et sans contrainte. Surtout ne conduisez pas de nuit !

Divers
Si vous souhaitez maximiser vos chances de croiser des animaux lors de vos promenades, levez-vous tôt ! En effet, la plupart des animaux sont actifs la nuit et vous aurez d’autant plus de chance d’en croiser au lever et au coucher du soleil.

Afin d’optimiser au maximum notre temps sur l’île, nous avons décidé d’atterrir à Launceston au nord de l’île et de repartir d’Hobart, la capitale de l’État, au sud. Il faut compter environ 1h45 de vol depuis Sydney pour rejoindre Launceston

Launceston est la deuxième plus grande ville de Tasmanie mais vous en ferait rapidement fait le tour. N’hésitez pas à vous balader dans la Cataract Gorges Reserve, située en bordure de la ville. Le chemin principal suit la South Esk River en passant par différents points de vue. Vous apercevrez sans doute en chemin des petits wallabies et des paons.

Terminez votre promenade jusqu’au port de la ville, pour observer le coucher de soleil. Ce soir-là, les nuages nous ont offert un spectacle impressionnant.

Finissez votre journée en allant diner au restaurant indien Pickled Evenings Indian Restaurant l’une des meilleures adresses de la ville.

Le lendemain, il est temps de prendre la route pour rejoindre la côte est, à Binalong Bay. Comptez environ 2h30 de route depuis Launceston.

Malheureusement le temps n’est pas avec nous. Plus généralement, sachez que le temps peu changer très vite en Tasmanie, prévoyez un vêtement de pluie.

L’endroit est célèbre pour sa fameuse Bay of Fires, où vous pourrez admirer les fameuses pierres couleur feu. Étonnamment, sachez que la couleur des pierres n’a rien à voir avec l’origine du nom de la baie ! En effet c’est le capitaine Tobias Furneaux qui en 1773, en arrivant sur la baie a vu les feux allumés par les autochtones, qui a décidé de la nommer ainsi.

Par beau temps, le contraste entre la roche couleur feu et le turquoise de la mer est d’autant plus saisissant.

Pour passer la nuit, nous vous conseillons de vous arrêter au Santuary Holiday Park qui propose de passer la nuit dans des tentes de luxe parfaitement aménagées. Une très belle expérience.

Pour notre troisième jour, nous reprenons la route vers le sud en direction du Freycinet National Park. Ce parc est vraiment splendide et est définitivement un incontournable de la Tasmanie.

Il existe différents chemins de randonnées vous permettront d’en profiter un maximum. Compter 1h30 pour la plus courte et jusqu’à 8h pour la plus longue ! L’entrée du parc coûte 24$ si vous êtes en voiture et 12$/personne si vous êtes à pied.

Nous avons choisi de faire la randonnée de 4h30 – 5h, qui fait une boucle depuis Wineglass Bay jusqu’à Hazard Beach, en passant par le lookout qui permet d’observer la célèbre plage en forme de croissant.

Nous avons mis 3h pour boucler le parcours, globalement les temps indiqués sont assez larges. Sur la première partie jusqu’à la Wineglass Bay Beach, vous rencontrerez un peu de monde, mais la deuxième partie jusqu’à Hazard Beach est nettement moins fréquentée.

Si vous êtes attentifs, vous apercevrez sûrement des wallabies en bordure de plage, ils savent très bien se dissimuler dans la forêt, alors ouvrez bien les yeux.

Mais ceux ne sont pas les seuls habitants du parc, des serpents, notamment les fameux tiger snakes sont également présents en nombre dans le parc ! Faites attention où vous mettez les pieds !

Après avoir visiter le parc, nous remontons jusqu’à Bicheno pour passer la nuit. Côté restaurants, vous ne trouverez pas grand-chose, faites-vous un pique-nique et allez manger face à l’océan. La meilleure vue qu’il soit pour dîner, non ?

Nous finissons cette incroyable journée en allant observer les pingouins dans leur habitat naturel, une expérience qui vaut clairement le détour.

Pour en savoir plus sur cette expérience, c’est par ici 🙂 !

La péninsule de Tasmanie est située à l’extrême sud-est de l’île. La route panoramique qui vous y mènera longe la côte et offre de nombreux points de vue sur les falaises, ne manquez de vous arrêter notamment aux points suivants : Tasman ArcDevils Kitchen et Blow Hole.

Profitez de votre présence dans la péninsule pour aller visiter le Tasmanian Devil Unzoo à Tanarra, où vous pourrez rencontrer John, son équipe et le fameux diable de Tasmanie !

Le Unzoo se nomme ainsi car ce n’est pas un zoo mais plutôt une réserve où les animaux sont en liberté, il n’y a pas d’enclos mis à part pour les diables de Tasmanie.

Cette visite fut très enrichissante, vous pourrez voir de nombreux oiseaux, nourrir les kangourous et surtout en apprendre davantage sur l’histoire des diables de Tasmanie et en voir en vrai ! Sachez qu’il est quasiment impossible de les observer en pleine nature.

Le Unzoo vaut le détour, loin de la foule, avec une équipe agréable et passionnée, vous apprendrez énormément sur la faune tasmanienne (35$ par personne). Un des coups de coeur du voyage.

Nous finissons notre séjour en Tasmanie par la plus grande ville de l’île : Hobart.

Prenez le temps d’explorer la ville qui est très agréable, baladez-vous sur le port et arrêtez-vous mangez une glace chez Van Diemens Land Creamery.

Si (et seulement si) le temps est dégagé, montez jusqu’au sommet du Mont Wellington. Situé à 1 271m d’altitude, le sommet offre une vue sur la ville et ses alentours est imprenable et spectaculaire

Il est fréquemment recouvert de neige (même en été) et le vent y souffle très fort, n’oubliez pas d’emporter votre pull (au minimum), vous perdrez facilement 10 degrés en atteignant le sommet par rapport à la ville !

Nous n’avons pas eu l’occasion de le faire, mais sachez qu’il est possible de descendre le mont en VTT ou bien d’emprunter l’un des nombreux chemins de randonnées du parc.

Depuis Hobart, il est aussi possible de prendre le ferry jusqu’a Bruny Island pour observer, entre autres, les colonies de phoques qui habitent sur l’île. Pensez cependant à vérifier la météo et à réserver en avance votre excursion.

La Tasmanie est une île vraiment sauvage, vous serez sans doute moins dépaysé que par certaines autres regions de l’Australie continentale, elle n’en reste pas moins unique et riche par sa faune, et vaut clairement le détour 🙂

Attention à votre conduite : 100 000 animaux sont écrasés par an sur les routes de Tasmanie…

Il vous faudra peu de temps pour vous en apercevoir. Pour essayer de les protéger au maximum, conduisez en journée, évitez le lever et le coucher du soleil et la nuit. Roulez prudemment et observez les panneaux.

  • La randonnée au Freycinet National Park
  • L’observation des manchots avec le Penguin Tour
  • La visite du Tasmanian Devil Zoo
Show CommentsClose Comments

Leave a comment