Petit pays d’Amérique Centrale entre le Nicaragua et le Panama, le Costa Rica, a su nous envoûter par son charme et son authenticité. Il a pour nous une saveur particulière car cela a été l’un de nos premiers voyages, celui qui peut être, a fait naître en nous le goût de l’aventure.

Aujourd’hui nous vous emmenons sur les terres sacrées d’un des peuples les plus anciens du monde, dans un environnement hostile qui s’étend sur des milliers de kilomètres :  le pays de la terre rouge, des serpents et des aborigènes, le «midde of nowhere» !

Infos Pratiques

Quand Partir ?
Éviter l’été (dans l’hémisphère sud) où les températures sont très élevées et privilègier une visite entre avril et octobre. Nous sommes partis fin septembre et nous n’avons pas souffert de la chaleur.

Combien de temps ?
Au moins 5 jours pour profiter pleinement des différents sites sans être trop impacté par les grandes distances à parcourir.

Transport
La location d’une voiture ou d’un van est très fortement recommandée pour pouvoir se déplacer facilement et sans contrainte. Surtout ne conduisez pas de nuit !

Budget
L’isolement des lieux fait de l’Outback un lieu relativement cher par rapport au reste de l’Australie, prévoyez des prix plus élevés qu’en moyenne pour le logement et la nourriture.

Divers
Cela n’a pas été notre cas mais selon la saison, les mouches peuvent être présentes en abondance et peuvent rapidement vous rentre fou et gâcher votre séjour. Pensez à acheter un filet à mouche pour ne pas être importuné.

C’est l’un des symboles de l’Australie, Uluru est un incontournable pour tout passage dans l’Outback et c’est ici que commence notre périple.

Comptez environ 3h30 de vol depuis Sydney pour rejoindre le petit aéroport d’Ayers Rocks et vous retrouver ainsi en plein milieu de l’Australie. Les installations touristiques sont ici très limitées, vous trouverez en effet un nombre restreint d’hôtels, pensez donc à réserver bien en avance, surtout en pleine saison. L’unique complexe touristique est situé à 30min de route du Uluru-Kata Tjuta National Park.

L’entrée du parc coûte 25$ par personne et vous permet de visiter le parc pendant 5 jours. Il est possible d’acheter son pass en avance directement sur le site du parc. Le parc donne accès à deux sites incontournables : le rocher d’Uluru et les monts Kata Tjuta.

Étant donné que nous avant atterri à Ayers Rock en milieu de journée, nous concentrons notre après-midi sur le site d’Uluru. Sur place vous aurez la possibilité de suivre plusieurs chemins de randonnées qui vous permettrons de marcher au pied du fameux rocher. Pour les plus courageux, il est possible de faire le tour complet du rocher Base Walk – 10km en comptant environ 4h de marche. Nous optons pour la Mala Walk – 2km qui vous mènera sur les sites de cérémonies des aborigènes Anangu.

Ayez en tête que le rocher d’Uluru est un lieu sacré pour les aborigènes et qu’il est formellement interdit d’escalader le rocher depuis 2019.

Après notre randonnée, nous nous rendons au à la Sunset Viewing Area pour assister au coucher de soleil sur le rocher et admirer ainsi les changements de couleurs au fur et à mesure que le soleil décline.

Pour ce deuxième jour nous décidons de nous lever aux aurores pour assister au lever de soleil sur le rocher. Pour cela rendez-vous à la Sunrise Viewing Area pour observer le rocher frapper par les rayons naissants du soleil.

Nous prenons ensuite la direction des monts Kata Tjuta situés à 40min de route depuis l’entrée du parc. Kata Tjuta et également un lieu sacré pour les aborigènes où 36 dômes de grès rouges s’élèvent au milieu du désert pour offrir un paysage impressionnant.

Vous trouverez ici 3 départs de randonnées à travers les dômes. Nous optons pour la célèbre marche Valley of the Winds – 7km qui permet d’effectuer une boucle autour de l’un des dômes. Il est recommandé de partir tôt pour ne pas être impacter par la chaleur, compter environ 2h30-3h de marche.

Lors de vos différentes marches, pensez à ouvrir l’œil, vous rencontrerez probablement un bon nombre d’oiseaux qui ne vivent que de cette région d’Australie.

Nous continuons notre périple en direction du Watarrka National Park, parc dans lequel si situe le fameux Kings Canyon. Il faut compter environ 3h30 dans route depuis Uluru pour rejoindre le parc. Pensez à faire le plein (d’essence et d’eau) avant de partir car vous ne croiserez pas grand-chose en chemin !

Une fois sur place nous décidons d’effectuer la randonnée Kings Canyon Rim Walk – 6km qui vous offrira des vues spectaculaires sur les gorges et la plaine environnante.

Comptez environ 3h de marche pour effectuer cette boucle, la première partie (surnommée Heartbreak Hill) étant la plus difficile puisqu’elle vous mènera au sommet du canyon.

En ce 4ème jour, direction la plus grande ville de l’Outback : Alice Springs. Comptez environ 4h de route depuis Kings Canyon pour rejoindre la « plus grande ville » à 1000 km à la ronde.

Alice Springs est l’une des dernières villes où les aborigènes sont encore assez présents puisqu’ils représentent près de 20% de la population et y vivent pour la plupart en grande précarité.

Côté touristique, vous aurez le choix entre plusieurs attractions comme par exemple visiter l’ancienne station télégraphique d’Alice Springs, observer l’art aborigène dans l’une des galeries de la ville ou bien vous promener dans le jardin botanique Olive Pink.

Même si nous ne sommes pas particulièrement adeptes des parcs animaliers, nous avons opter pour l’Alice Springs Desert Park afin de pouvoir observer de plus près les animaux endémiques de l’Outback qui sont pour la plupart très difficile à observer en liberté.

Le parc est assez bien fait et regroupe une importante quantité d’espèce. Vous pourrez notamment y observer les grands kangourous roux symboles du centre rouge de l’Australie et vous vous rendrez compte de la diversité des oiseaux et de reptiles qui peuplent l’Outback.

Pour terminer ce séjour au centre de l’Australie, nous prenons la direction du West MacDonnell National Park qui s’étend sur plus de 160 km à l’ouest d’Alice Spring.

Depuis Alice Springs, il faut environ 2h de route pour rejoindre l’extrémité ouest du parc. C’est ici que se trouvent les principaux points d’intérêts, notamment la randonnée par laquelle nous commençons la journée la Walk Ormiston Pound – 9km. Cette randonnée vous mènera sur les hauteurs des collines avant de redescendre dans le lit d’une rivière asséchée, comptez entre 3 et 4h pour effectuer cette marche que nous vous recommandons fortement.

Parmi les autres points d’intérêts de ce parc, ne manquez pas de vous arrêter au Ellery Creek Big Hole, un point d’eau spectaculaire entouré par de grandes falaises rouges.

Sur la route du retour vers Alice Springs, vous pouvez également vous arrêter au site géologique Standley Chasm. Ce site est situé sur une réserve privée où vous devrez payer 10$ pour pouvoir y accéder. Un sentier de 1,5km vous mènera le long d’un gouffre spectaculaire de 80m.

L’Outback est véritablement un lieu unique qui mérite le détour lors de tout voyage en Australie. Il permet de se rendre compte de l’immensité de cette région qui offre des paysages spectaculaires et une faune riche et variée malgré des conditions climatiques véritablement hostiles.

Si vous aimez la marche et les grands espaces, nous ne pouvons que vous recommander d’y passer quelques jours !

  • Le couché de soleil sur le rocher d’Uluru
  • La vue sur l’immensité de l’Outback depuis le sommet du Kings Canyon
  • La randonnée Ormiston Walk au West MacDonnell National Park
Show CommentsClose Comments

Leave a comment